Une femme cananéenne

Avec joie, nous avons accueilli pour la messe de ce dimanche 16 août, des résidents du village des Aubépins  après de longs mois de confinement.

L’Évangile de la femme Cananéenne interroge sur 3 points :

  • Pourquoi n’aurions nous pas la même foi et la même obstination à prier pour le salut des autres et du monde.
  • pendant la période douloureuse du confinement, nous ressentions davantage le manque et étions nourris de quelques miette.
  • Demandons en cette eucharistie, la pureté du cœur, c’est-à-dire une foi qui ne juge pas, une foi qui n’exclue pas,  une foi humble et vraie.

Lisez l’homélie de la messe du 20ème dimanche du temps ordinaire.

Fête du 15 Août

La procession autour de l’église Notre Dame de l’assomption, de Notre Dame de Bondeville a été précédée de la bénédiction d’une statue de la Vierge.

 

 

Cliquez ici pour les photos de la messe.

La première en chemin, Marie tu nous entraines,
à risquer notre « oui » aux imprévus de Dieu
et voici qu’est semé en l’argile incertaine
de notre humanité, Jésus Christ, Fils de Dieu.
Marche avec nous Marie, sur nos chemins de foi, ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemin vers Dieu !

Multiplication des pains

Dans l’homélie de ce dimanche, le père Jean François soutient celles et ceux qui cherchent à « donner toujours le meilleur d’eux-mêmes, dans cette soif de partage et du don de soi après s’être nourri soi-même du pain de la Vie. »

« … la multiplication des pains est confiée à des disciples qui apprendront à porter sur les foules le regard de compassion de Jésus. »

Lire l’homélie du 18ème dimanche en cliquant ici.

Année Laudato Si

le pape François a annoncé le lancement d’une « année
spéciale Laudato si’ » qui s’étendra jusqu’au 24 mai 2021

« La protection de l’environnement et le respect de la biodiversité de la planète sont des questions qui nous concernent tous. Nous ne  pouvons pas prétendre être en bonne santé dans un monde malade. Ce n’est plus le moment de continuer à regarder ailleurs, (…) Tout dépend de nous ; si nous le voulons vraiment »

 

La période estivale n’est-elle pas le moment idéal pour se préparer et s’engager ?  Après un printemps inédit, ne restons pas comme avant…

Une réflexion à lire : « La crise sanitaire : un kairos pour la conversion écologique » en cliquant ici.

 

Retrouvailles pour les communautés locales

Vendredi, la communauté locale de La Maine se retrouve après la messe, dans un jardin, pour la rencontre et l’amitié, en respectant les distanciations physiques. Samedi prochain, c’est la communauté de Deville qui passe un moment dans le jardin du presbytère.

En cette période estivale, après le printemps et le carême si particulier, c’est important de vivre ces moments, tout en respectant les règles sanitaires nécessaires.

Bel été à toutes et tous.

350ème anniversaire de la fondation de la congrégation des Amantes de la Croix

Dans l’église St Martin de Maromme, les 15 sœurs Amantes de la Croix de Hanoï, installées en Normandie et à Liège, fêtaient les 350 ans de la fondation de leur congrégation au Vietnam.

Sous la présidence de Mgr Lebrun, les amis et soutiens de la communauté ont prié,  célébré cet évènement, et rendu grâce pour tout ce que la congrégation a pu créer.

Le père Jacques Lafon, cheville ouvrière de la venue des sœurs en Normandie, il y a presque 18 ans était présent, ainsi que le prétre de Liège et le père abbé de l’abbaye de Juaye Mondaye près de Bayeux.

Retrouvez la biographie du fondateur, Mgr Lambert de la Motte, en cliquant ici.

Retrouvez l’album photo de la célébration en cliquant ici.

 

Messe anniversaire pour la fondation des soeurs Amantes de la Croix

350ème anniversaire de la mort du père Lambert de la Motte, normand ayant fondé les sœurs Amantes de la Croix au Vietnam.

Les Amantes de la Croix de Hanoï en France et Belgique avaient fêté cet anniversaire en février aux MEP à Paris, et elles nous invitent à le fêter, ce dimanche 12 juillet, avec une messe célébrée par le père Dominique à 10h30 à St Martin de Maromme.

 

 

Soeurs Amantes de la Croix de Hanoï, pour le 350 ème anniversaire de la mort du père Lambert de la Motte.

Messes de Requiem

Pendant le confinement, les funérailles ont dû se dérouler avec une participation très limitée.

Au long du mois de juin 3 dates ont été proposées pour permettre aux familles endeuillées de prier, vivre l’Eucharistie, recevoir la bénédiction du buis …

Une vingtaine de familles ont participé à ces moments de recueillement, de souvenir et de prière.