La fête de la solidarité du 26 Mars se prépare…

Aujourd’hui, si la fête est toujours considérée comme un moment  important de la vie paroissiale (chaque année  depuis 2003) pour les familles qui y participent, la Paroisse Ste Thérèse  souhaite donner une dimension encore plus large, et approfondir son sens en invitant des partenaires autres que catholiques à participer à cette journée; que chaque animation, action, soit témoignage des valeurs de solidarité.

Nous voulons par cette fête témoigner du « vivre ensemble »  quelques soient nos convictions, notre  religion, nos sensibilités, en vivant les choses ensemble, sur les sujets qui nous tiennent à cœur, comme le respect de toute personne, l’accueil des migrants, ou le respect de l’environnement.

accédez à la page de la fête de la solidarité, sur le site, en cliquant ici.

Tracts et affiches bientôt à diffuser autour de vous.

Notez la date dans votre agenda !…

 

Nouvel An en Asie …

Dimanche 12 à 15h30 à St Martin de Maromme : Messe de la « Fête du TÊT » de la communauté vietnamienne.

Avant de rentrer sur Hanoï, soeur Anh a passé en famille les fêtes du Têt. Elle nous raconte cette fête traditionnelle, alors que Nicolas DeFranqueville transmets des photos de Hong-Kong  :

 

 

 

 

Soeur Anh : « Ça fait 13 ans, que je ne suis pas avec ma famille pour le Têt. Cette année, j’ai l’occasion de redécouvrir cette fête.

* Avant le Têt

Les villageois consacrent quelques jours pour ranger leur maison : essuyer des poussières ; nettoyer le mur, des lit, le sol… ; laver des couvertures, des moustiquaires… balayer autour de la maison. Comme ils travaillent toute année, ils n’ont pas de temps de s’occuper de leur maison. Bien sûr, il ne faut pas oublier de mettre des fleurs, ou(et) un plateau de fruits (bananes pamplemousse… ), « quất » ou « đào» ou « mai » (images ci-joint) qui sont des symboles pour le Têt et le printemps. Selon la notion des vietnamiens, le Têt et le printemps arrivent en même temps.

A la fin d’année, c’est aussi une occasion d’honorer des ancêtres. C’est grâce à eux que nous sommes là. On apporte des fleurs, de l’encens aux tombeaux. Les bouddhistes mettent le plat à l’autel des ancêtres, sans savoir si le plat est salé ou fade car leurs ancêtres doivent goûter les premiers. Ainsi, ils apportent un coq (avec la tête, les pattes) pour des rites devant le tombeau. Pour les chrétiens, ils rendent visite aux tombeaux avec la prière. Continuer la lecture de Nouvel An en Asie …

Concert – au profit du « téléphone du dimanche »

Le 4 février prochain à 20H30, l’ensemble vocal Duruflé vous propose un concert en la Basilique de Bonsecours. L’entrée sera gratuite avec une participation libre au profit de la conférence St Vincent de Paul du Téléphone du Dimanche.

Le Téléphone Du Dimanche est une émission de radio existant dans l’hexagone depuis 1983 et à Rouen depuis 1992.

Cette émission est produite par une vingtaine de bénévoles sur RCF Haute Normandie. A Rouen, depuis un an,  l’association du Téléphone Du Dimanche a rejoint la société St Vincent de Paul. Cette émission permet aux détenus d’entendre en cellule, via leur poste de radio, les voix de leurs proches et amis qui appellent sur le standard de RCF.

Actuellement cette émission a lieu en direct tous les dimanches de 12H à 12H45, plus le jour de Noël. Ce rendez-vous hebdomadaire est très attendu par les familles et par les détenus. En proposant ce lien régulier via les ondes, cette émission contribue, à sa mesure, à adoucir la séparation, humaniser l’incarcération et donc favoriser la réinsertion. Elle permet également d’ouvrir la réalité carcérale aux auditeurs de RCF.

Un magnifique concert, un lieu superbe et un geste pour une action importante : nous vous attendons nombreux le 4 février à 20H30 en  la Basilique de Bonsecours !

L’abbé Pierre, 10 ans après !

Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, sera à Esteville, dimanche 22 janvier, pour les 10 ans de la mort de l’abbé Pierre (1912-2007), personnalité préférée des Français pendant des années. Il relit son engagement auprès des plus démunis, sa popularité et son héritage.

« … L’abbé Pierre est un révolté de l’amour, se mettant du côté des mal-aimés. Cela rejoint le cœur de tous les hommes faits par l’amour et pour l’amour. Il a galvanisé et galvanise encore ceux qui disent aujourd’hui « ce n’est pas possible ». Il fait partie de notre conscience collective, parfois inconsciemment !… »

 

lire l’interview entier en cliquant ici

Invitation aux personnes séparées, divorcées, divorcées remariées, membres de l’Église

Aux vêpres de la Toussaint, notre évêque disait :

« Ce soir, je pense aussi aux autres personnes séparées, divorcées, remariés qui aimeraient entendre l’appel à rejoindre ce chemin. Je compte sur vous pour inviter avec douceur ceux et celles que vous connaissez … Chacune a son chemin aussi. Il ne s’agit pas de faire nombre, il ne s’agit pas de se montrer meilleur, il s’agit d’écouter Jésus marcher avec nous.

Le Pape François a bien indiqué les deux aspects de ce chemin : le chemin intime, personnel intérieur et le chemin communautaire et visible. Vos pasteurs vous aideront. Je sais aussi qu’un bon nombre des personnes présentes ont déjà fait une bonne partie du chemin. »

Aujourd’hui, il renouvelle son invitation. Nous sommes invités à diffuser et faire connaître la lettre que vous pouvez télécharger en cliquant ici. Vous y trouverez les coordonnées des prêtres mandatés par Mgr Lebrun comme serviteurs de la miséricorde, et les ouvertures qu’il propose aux personnes séparées, divorcées, divorcées remariées, membres de l’Église.

« Mineurs migrants, vulnérables et sans voix »

Le 15 janvier 2017, l’Eglise universelle célèbre la 103ème  Journée mondiale du migrant et du réfugié pour laquelle le Pape François a choisi comme thème de réflexion et de prière :

« Mineurs migrants, vulnérables et sans voix »

 

A travers cette journée, le
Saint Père nous invite à nous unir avec nos frères et sœurs venus d’ailleurs et de prier particulièrement pour les plus petits : les mineurs.
Cette journée nous aide aussi à faire l’expérience de la catholicité de l’Eglise, composée de membres de tous les peuples et de toutes les
langues , unis autour du Christ.

lire la lettre du Pape François pour la journée des migrants en cliquant ici

PRIÈRE
Seigneur, Dieu de l’univers, Tu es le Père de tous les enfants de la terre.
Tu connais chacun. Tu nous regardes non comme des êtres anonymes
mais comme des personnes, avec un visage, une histoire.
Chacun est pour toi un enfant bien-aimé!
Apprends-nous à nous regarder les uns les autres, comme toi,
tu nous regardes. Enseigne-nous à oser croiser le regard de l’autre.
Ouvre nos yeux pour te rencontrer en nos frères et sœurs.
Tu as une prédilection pour les petits. Comme Jésus tu te tournes vers
les enfants et les jeunes. Chaque enfant est une bénédiction de toi.
Nous te rendons grâce pour leur force de vie et pour l’espérance
dont ils témoignent. Ils nous rappellent que l’avenir est devant nous :
un avenir à construire ensemble, en humanité. Chacun peut y apporter
sa pierre pour que la vie, la paix et l’espérance éclosent.
Tu ne détournes pas les yeux quand la vie est menacée.
Aucune souffrance, aucune vulnérabilité ne te sont étrangères.
Tu entends les cris de tes enfants : ceux de nos voix comme ceux
de nos gestes, de nos corps, de nos regards. Tu vois la main tendue
et le corps sans vie ; tu vois le regard accueillant et les barrières
que l’on dresse ; tu entends les larmes d’une mère après le naufrage
et le rire de l’enfant qui a trouvé une nouvelle patrie.
Voici nos yeux, nos mains, nos intelligences et nos vouloirs.
Investis nos existences de ta bonté et de ta sagesse.
Donne-nous un cœur éveillé et compatissant.
Fais-nous grandir en humanité : en paroles et en actes.
Enseigne-nous le chemin vers la Vie. Amen.
pastorale des migrants – conférence des évêques de france

Épiphanie

« Qu’il gouverne ton peuple avec justice »

En ce début d’année éminemment politique, instille à nos dirigeants la capacité d’œuvrer avec clarté,  droiture et honnêteté. Donne-nous la sagesse, pour qu’à la lumière de ta parole nous puissions choisir des personnes qui préservent l’intérêt de tous.

« Les nations sont associées au même héritage »

A l’heure où des difficultés matérielles et des désorientations idéologiques déchirent des peuples du monde, donne la force aux chrétiens d’être des moteurs d’une fraternité universelle. Donnes-nous la folie, pour accueillir sans limite, pour partager sans compter, pour aimer sans raison.

« Debout Jérusalem, resplendis ! »

Noyés d’images d’horreurs télévisées, noyés de commentaires défaitistes, nous perdons la joie. Seigneur, permet que dans nos communautés nous trouvions toujours l’épaule d’un frère sur laquelle s’appuyer et que dans ton message nous puisions espoir et joie pour illuminer nos vies.    extrait de la prière universelle

retrouvez l’homélie du Père Simon en cliquant iciEnsuite c’est la galette que nous avons partagé !… 😉

Au revoir sœur Anh

Depuis 4 ans sur notre paroisse, et 10 ans en France, sœur Anh repart définitivement au Viet Nam, avec un nouveau projet.

Pour son dernier jour avant le départ, la paroisse était heureuse de la fêter, d’entendre son témoignage et de la remercier de tout ce qu’elle a apporté, notamment auprès des jeunes qu’elle a préparé aux différents sacrements, et toutes les personnes qu’elle a visitées ou accompagnées.

Depuis son arrivée en Normandie, elle s’est formée comme assistante de vie puis comme infirmière, exerçant dans différents établissements. Elle a suivi également une formation catéchétique sur paris. Aujourd’hui, jour de l’Epiphanie, elle repart par un autre chemin, développer un nouveau projet avec ses sœurs à Hanoï.

Elle repart pour monter, avec sa congrégation, un lieu de prise en charge des personnes en situation de handicap à Hanoï. Forte de la culture du Viet Nam et de tout ce qu’elle a appris en France, elle assurera cette nouvelle mission avec plusieurs sœurs Amantes de la Croix.