A la suite de l’expo sur la famille…

Pour tous ceux qui n’ont pu se rendre à la chapelle ND de la Vallée en juin dernier, il est possible de retrouver une partie de l’exposition : les familles et la paroisse, dans le chœur de l’église St Pierre de Déville.
N’hésitez pas à venir du lundi au samedi de 10h à 18h30 durant cet été, l’église est ouverte…..
Et vous pourrez aussi y découvrir le projet :chemin de croix pour la chapelle ND de la Vallée.
             Bonne visite à tous !!!! 

Messe de fin d’année

Avec la fin de l’année, les personnes quittant une responsabilité ont été remerciés, de nouvelles missions ont été transmises… Notamment aux confirmés de la Pentecôte !

 

Les textes de ces derniers dimanches montrent la mission dans laquelle tous les chrétiens sont invités à s’engager. Qu’il s’agisse de St Pierre et St Paul, fondateurs ! Qu’il s’agisse des 72 disciples envoyés par Jésus

Jésus-Christ, Tu es pain vivant !
Ta parole nous conduit droit devant
Dans l’amour que nous portons
A tous ceux que nous croisons.

Que cet été soit l’occasion pour chacun de porter l’amour et la paix autour de soi.

Messe de Pentecôte sous le signe del’Armada

Messe du Dimanche 9 Juin à 10h
Presqu’ile Rollet, sur le site de l’Armada
Sacrement de Confirmation de plusieurs paroissiens
par notre archevêque
Retrouvez quelques photos de la messe, en cliquant  ici

d’autres photos sur le site du diocèse en cliquant ici

Regardez la vidéo du KTO ci-dessous :

 

Samedi 15 Juin :  Messe unique pour la vallée du Cailly et Canteleu  à 18h30 à St Martin de Canteleu avec procession vers l’esplanade du panorama ; bénédiction, envoi, verre de l’amitié

Messe du Dimanche 16 Juin à 10h30 à St Martin de Maromme

Cercle de silence

Regardons-les ces migrants ….

Regardons-les ces migrants sur les ponts des navires,
desséchés par la soif et la faim, regardons-les.

Ils ne sont pas des étrangers.
Ils ne sont pas des envahisseurs.
 
Ils sont nos semblables. Ils sont notre famille.
J’ai été l’un d’eux jadis, quand ma mère nous a emmenés  mon frère et moi,
traverser la France pour fuir la guerre.
Nous n’étions pas des demandeurs d’asile : il n’y avait pas d’asile.
Nous cherchions un endroit pour survivre.

La pauvreté et la faim sont des états de guerre.
Ceux qui les fuient ne sont pas des réfugiés ni des demandeurs d’asile.
Ils sont des fugitifs.
 
S’il est avéré que pour faire déguerpir les migrants,
les milices crèvent leurs tentes;
s’il est avéré qu’on pourchasse les misérables
comme s’ils étaient des chiens errants.
 
Eh bien, cela est dégueulasse,
il n’y a pas d’autre mot.

JMG Le Clézio
écrivain, prix Nobel de littérature